Des hauteurs de la Provence s'envolent pensées et créations d'aujourd'hui

samedi 6 novembre 2010

La couleur des mots : une exposition de Douceline Bertrand & Jean-Marie Petit

Au mois de juin dernier, j'ai pu voir à la galerie Maillezt, à Paris, une très belle exposition des oeuvres de Douceline Bertrand. Celles-ci, accompagnées des poèmes de Jean-Marie Petit, déjà présenté dans ce blog par Aurélia Lassac, ont constitué la matière d'un livre où images et textes se répondent l'un à l'autre. Pour prolonger l'exposition et donner envie de feuilleter l'ouvrage, ce mois de novembre sera entièrement consacré à ces deux créateurs. Il fera ainsi suite à l'expérience commencée au mois d'août avec Pierre Sentenac et Michèle Serre. Douceline Bertrand a accepté pour commencer de nous dire en quelques mots comment elle avait conçu son exposition du printemps dernier et de quelle manière elle avait travaillé avec Jean-Marie Petit. Je les remercie tous les deux de m'avoir permis de réaliser cette deuxième exposition virtuelle.

LA COULEURS DES MOTS

"Ma rencontre avec Jean-Marie Petit est le fruit du hasard. J’ai reçu un de ses ouvrages, nous nous sommes vus peu de temps après et je lui ai demandé (timidement) si je pouvais illustrer ses poèmes. Il m’a tout de suite dit oui sans savoir ce que je faisais comme peinture. Après être allé sur mon site, il m’a rapidement donné tous ses recueils et je me suis lancée sans trop savoir où j’allais. Parallèlement il m’a fait la joie d‘écrire de petits poèmes pour accompagner certains de mes tableaux. De cette collaboration très informelle est né ce recueil que vous nous faites la joie de présenter. Dans le même temps je préparais un exposition à Paris. Nous avons décidé ensemble de proposer cet ouvrage lors de cette exposition afin d’accompagner les tableaux à propos desquels Jean-Marie avait écrit. Par contre, je tiens à le préciser, les tableaux que j’ai réalisés d’après les textes de Jean-Marie, n’ont qu'en à eux, encore jamais été exposés. "


Madona
cinq francs, poma pichona…
lo filh de Dieu
era lo seu tambem

Madone
cinq francs, petite pomme
le fils de Dieu qui était bien
le sien aussi


Station : filhas del calveri
l’angel del senhor
a perdut son sang
dins un atentat

Station : filles du calvaire
l’ange du seigneur
a perdu son sang
dans un attentat


Compléments :

- le site de Douceline Bertrand

- Contact pour commander le livre : douceline.bertrand@wanadoo.fr

Aucun commentaire:

Publier un commentaire