Des hauteurs de la Provence s'envolent pensées et créations d'aujourd'hui

samedi 13 février 2021

La poésie comme art de vie

 Michèle Serre et Pierre Sentenac ont déjà été les hôtes de ce blog. Ainsi il y a dix ans avions-nous demandé à Michèle de nous en dire plus sur le beau recueil qu'elle avait consacré au poète Ossip Mandelstam. Et en 2013 nous avions rendu compte du livre d'entretiens qu'elle avait réalisé avec son mari, le peintre Pierre Sentenac.

En plus de leurs créations respectives en écriture et en peinture, tous les deux ont fondé ensemble la maison d'édition Le Bien Vivre qui propose des livres d'artiste à tirage limité d'une grande originalité et réalisé avec le plus grand soin. C'est sur leur dernière parution que je voudrais aujourd'hui m'attarder.

Ce livre constitue le premier tome d'une série, il reprend les vingt premiers articles du blog tenu par Michèle Serre auquel participe également Pierre Sentenac comme illustrateur et critique musical. Il s'agit d'un blog culturel traitant avant tout de poésie, de peinture et de musique, mais aussi parfois de cinéma et de photographie qui s'intitule Poésie art de vie et qui a été ouvert le 24 novembre 2011.

C'est une très bonne idée d'avoir matérialisé ces chroniques, textes inédits, images et photographies dans un ouvrage aux pages couleur ivoire, à la typographie fine qui joue avec les différentes couleurs de l'encre, prolongeant ainsi la lecture sur écran par le plaisir de tenir dans ses mains un bel objet au contenu remarquable.

Car ce livre est plus qu'une collection de textes et d'images, c'est un véritable manuel du bien vivre dès lors que l'on a choisi d'alimenter sa pensée, ses sens et ses émotions à la source de la création la plus authentique.

Michèle Serre et Pierre Sentenac rendent compte, commentent, analysent, citent, proposent une ensemble d’œuvres poétiques, picturales, cinématographiques, photographiques, musicales qui nous nourrissent en profondeur, reconstituent même cette étoffe protectrice indispensable à une vie équilibrée dans un monde si perturbé et menaçant.

Alors citons au hasard parmi les sujets abordés : la présentation du film de Jean Périssé sur le dernier amour de Chateaubriand, le merveilleux en poésie, la lumière, la musique baroque, les photographies de Jacques Faujour, l'enfance, les racines, la présence de la mer, de la pluie, de la forêt...

Par petites touches, à voix basse, presque chuchotée, Michèle Serre et Pierre Sentenac nous entraînent véritablement avec ce premier tome dans le fabuleux voyage de la création. On attend avec impatience les suivants pour le poursuivre.

Complément :

- Le livre est vendu (port compris) à un prix préférentiel de 13€ à commander à pierresentenac@orange.fr

Aucun commentaire:

Publier un commentaire