Des hauteurs de la Provence s'envolent pensées et créations d'aujourd'hui

samedi 26 novembre 2022

Rencontre d'un philosophe avec un poète

J'ai déjà eu dans ce blog l'occasion d'accorder une place aux relations qui existent entre la poésie et la philosophie. Il y a dix ans Philippe Tancelin y disait toute la fécondité qui pouvait en résulter.

J'ai également déjà eu l'occasion de présenter les recherches d'Ivan Frias qui a de son côté fait dialoguer la philosophie avec la médecine. 

Ivan est aussi passionné de littérature et de poésie. Il écrit lui-même  et a participé à Rio de Janeiro a des ateliers d'écriture. Il est venu également en France en 2014 assister à celui que j'animais à Hyères.

Le terrain était donc favorable pour que nous échangions ensemble autour de sujets qui nous étaient chers à l'un et à l'autre.

Voici comment est présenté le livre :

 Ivan Frias, médecin et philosophe brésilien, a posé 30 questions au poète et critique littéraire français Jean-Luc Pouliquen pour un état des lieux de la poésie actuelle. 

En s'appuyant sur sa propre pratique, le poète va évoquer son engagement pour que la poésie retrouve sa place dans une société qui ne lui accorde plus beaucoup d'importance. Il va en particulier raconter son expérience d'ateliers d'écriture auprès des enfants tout d'abord, des adultes ensuite, pour les amener à l'expression poétique. 

Ivan Frias, nourri de culture grecque, mettra en perspective la situation actuelle du poète avec celle qui était la sienne dans la Cité antique. Pour compléter l'échange, Jean-Luc Pouliquen proposera un choix de ce qu'il appelle ses Poissons-poèmes

L'ensemble sera introduit par Mirian de Carvalho qui notera que la poésie et la pédagogie présentées : " se complètent comme une manière de voir le monde et de concevoir l'être entre des mouvements ascendants et descendants, accompagnant les sentiments de l'âme qui traversent l'existence. Et ce voyage dans l'existence n'est pas loin des réalisations de la vie dans les espaces et les temps vécus sur les chemins de la ville, où transitent le je et le nous. Et où ils souhaitent traverser ensemble le drame de l'existence."

Compléments :

- Une lecture du livre par André Lombard.

- Pour commander l'ouvrage.

 

mercredi 26 octobre 2022

La fille du Rhône

 Ancrés en Provence, nous ne pouvions qu'être séduits par ce livre inspiré par le Rhône.  Le fait qu'il soit édité par les éditions Jorn dont nous avons déjà à plusieurs reprises salué la qualité du travail éditorial n'a fait que nous renforcer dans ce sentiment.

Le livre se compose de huit nouvelles. Elles sont proposées dans une première partie dans la langue dans laquelle elles ont été écrites, c'est à dire en provençal. Dans une deuxième partie, Danièla Julien nous en offre une version en français. C'est elle-même qui s'est chargée de la traduction. 

Les huit nouvelles ont pour titres : Panissa / Panisse, A l'ombra de la luna / A l'ombre de la lune, Mariana / Marianne, Camarga / Camargue, Lo fornier / Le boulanger, Nuech d'esfrai / Nuit d'effroi, Canadairs / Canadairs et Lo cabanon / Le cabanon.

Toutes sont reliées l'une à l'autre par le Rhône au bord duquel est née l'auteure. La première nouvelle est d'ailleurs autobiographique et raconte sa venue au monde dans le château de Panisse où s'était réfugiée sa famille en août 1944 pendant que les alliés bombardaient Tarascon.

Le Rhône est plus qu'un décor, c'est un personnage qui occupe sa part dans le théâtre de l'existence. S'il est inspirateur de poésie et de rêverie il est aussi acteur de drames lorsqu'il vole la vie de ceux qui n'ont pas su le dominer.

Ce livre qui restitue toute l'épaisseur de la vie au bord du fleuve dans ses dimensions joyeuses et tragiques, dans ses événements à la fois ordinaires et exceptionnels, comme les inondations ou les incendies, n'a rien en cela de folklorique.

Il dit l'intensité que l'on ressent lorsque l'on habite un lieu à fort caractère. L'attachement viscéral de Danièla Julien à la langue d'Oc ne pouvait que l'amplifier.

Complément :

-  Le livre est vendu 15 € l'exemplaire à commander aux éditions JORN, 38, rue de la Dysse, F 34150 MONTPEYROUX.

lundi 26 septembre 2022

Le chant solaire de Jacques Barthès

La rencontre de la poésie avec la chanson a intéressé ce blog dès sa création. Et à plusieurs occasions déjà nous sommes venus en parler. La dernière fois ce fut à propos de Muriel Batbie Castell.

Aujourd'hui vous voudrions saluer Jacques Barthès. Comme Muriel Batbie Castell il a inscrit son œuvre dans l'espace occitan, plus précisément dans la région languedocienne dont les paysages méditerranéens ont marqué son enfance.

Jacques Barthès est auteur, compositeur, interprète. Il a été distingué cette année par l'Académie des Jeux Floraux de Toulouse pour la qualité poétique de ses chansons. Dans le même temps, il faisait paraître un livre rassemblant les textes de cinquante de ses créations. L'ensemble étant accompagné de photos et de dessins de l'auteur.


D'emblée nous sommes invités à rentrer dans le propos. Dans le premier texte Jacques Barthès écrit : "Il y a du feu sur ton visage ma terre / Il y a la mort dans tes villages ma terre", dans le second il poursuit : "Chanter pour ajouter à la beauté des choses l'harmonie retrouvée le silence et la paix" enfin dans le troisième il nous confie : " A l'envers j'écris ma vie un long poème qui chante à midi".

Nous savons désormais où son inspiration prend sa source, quelles sont ses intentions et quelle sera la lumière qui éclairera ses paroles. Nous pouvons le suivre en toute confiance à travers les collines, dans les vignes ou au bord de la mer. Mais ce voyage ne sera pas celui d'un vacancier qui cherche à couler des jours insouciants sous le soleil. Pour Jacques Barthès l'astre de feu brille pour aiguiser sa lucidité et le faire entrer plus avant dans sa condition d'homme.

        "Je prends ma force dans la semence / De l'été qui appelle sa moisson / D'enfance et d'abandon / L'appel lourd du silence / Les gerbes du soleil / Vous rendent l'espérance / Emportant l'avenir / Dans son dernier voyage / Et le feu dans l'espace" .

A la lecture des textes de Jacques Barthès, la force ressentie dans les mots nous amène à penser qu'ils sont de véritables poèmes qui peuvent être pris tel quel sans l'ajout de la musique. C'est un compliment adressé à l'auteur quand on sait que bien souvent les paroles d'une chanson ont besoin de l'habillage des notes pour prendre véritablement du relief. Ce n'est pas le cas ici, si bien que l'on écoutera chaque chanson interprétée par Jacques Barthès avec un plaisir renouvelé, celui de découvrir à partir d'un poème une autre création.

Il est maintenant temps de juger sur pièce :            

Compléments :

- Le livre est vendu 15€ port compris à commander à Jacques Barthès, Le Valéry, 28 rue Montmorency, 34220 Sète.

- Un portrait de Jacques Barthès par Philippe Raybaud.