Des hauteurs de la Provence s'envolent pensées et créations d'aujourd'hui

mercredi 27 juin 2018

Le n° 28 de la revue "Reflets"

Il est rare qu'une publication généraliste vendue dans les kiosques s'intéresse à la poésie. C'est pourtant ce que vient de faire la revue Reflets en proposant dans son dernier numéro un important dossier consacré à cette forme d'expression si chère à ce blog. Les belles pages que nous allons présenter doivent beaucoup à Brigitte Maillard dont nous avions déjà eu l'occasion de montrer les initiatives originales pour que la poésie continue de vivre dans la Cité.


Ce dossier de plus de trente pages richement illustrées est divisé en quatre parties.
La première s'intitule "S'émerveiller". Christian Bobin y rappelle que "la poésie est contemplation". Suivent des haïkus de Pierre Tanguy, des poèmes de Nathalie Riera, de Marie-Josée Christien et de Didier Du Blé.
La deuxième a pour titre "Renaître à la vie". Brigitte Maillard y raconte sa venue à la poésie après un accident de la vie. Nous avions rendu compte ici de son livre A l'éveil du jour qui en détaillait les circonstances. Après un poème de Jean Lavoué, nous découvrons ensuite l'itinéraire hors du commun de Jacques Lusseyran, aveugle à l'âge de huit ans, Résistant, interné à vingt ans dans un camp de concentration. C'est au cœur de l'horreur qu'il découvrira l'expérience vitale de la poésie. Après un poème d'Apollinaire, Stéphane Hessel nous dira le caractère libérateur de la poésie. Puis ce sera la "Chanson pour oublier Dachau" d'Aragon et pour finir une évocation de Robert Desnos.
La troisième partie intitulée "Les enfants sont des poètes" me permet de présenter ma méthode pour amener les enfants à l'écriture poétique. J'avais eu l'occasion d'en faire part dans ce blog. C'est aux élèves d'une classe de CM1 de Pont-l'Abbé qui ont travaillé à partir du livre Les vents m'ont dit de Xavier Grall que "Reflets" a ensuite donné la parole. Ils nous confirment une fois de plus cette complicité entre l'enfance et la poésie. Pour approfondir encore la question suivent deux pages extraites du livre de Jean-Marie Henry et Alain Serres Pff ! ça sert à quoi la poésie ?!.
La quatrième partie titrée "L'invisible devient visible" vient terminer ce dossier. Un texte de Laurent Terzieff : "La poésie expression de la foi" la commence. C'est au tour du moine-poète Gilles Baudry de la poursuivre par une interview. "C'est dans l'attente pure qu'affleure le royaume et la secrète vibration de l'éternel" nous confie-t-il. De superbes photographies d'Aïcha Dupoy de Guitard accompagnent ses paroles. Nous poursuivons avec des poèmes de François Cheng et des propos du poète américain Joe Zarantello qui conclue ce dossier par ces mots à méditer longuement par les temps que nous traversons : "L'ego veut des mots, mais l'âme a besoin de silence !".

Compléments :
- Le site de la revue "Reflets".
- Christian Roesch, directeur de la publication, présente sur Youtube ce numéro 28.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire